🔴 L’esprit de meute | Dresser son chien


L’autre jour, j’écoutais France Inter. Ça m’arrive.

C’était les informations. On a entendu un reportage de la plus brûlante urgence sur le voisinage d’Olivier Duhamel. Des voisins qui, en gros, disaient « il est pas spécialement aimable, il ne dit pas bonjour ».

Moi, c’est pareil. J’ai un voisin qui dit pas spécialement bonjour. Jusque là je n’ai jamais pu le dire publiquement car il semblerait qu’il n’ait encore jamais  trempé dans aucune affaire de mœurs. Mais j’attends mon heure. Si l’occasion se présente, j’aime autant vous dire que je saurais quoi répondre au journaliste qui viendra m’interroger. Lui, il a torturé ses enfants, violé son chien, battu sa femme ? Ca ne m’étonne pas : il disait jamais bonjour.

Qu’est-ce qui différencie le service public d’une chaîne commerciale ? C’est sûrement la capacité à savoir hiérarchiser l’information. Le sens de l’urgence.

Des fois franchement,  on s’embête à expédier des grands reporters en Syrie ou en Ukraine. Ça coûte cher. Les journalistes sont obligés d’obtenir des attestations parce qu’ils ne sont pas rentrés à la maison avant 18h alors qu’il suffit qu’ils aillent dans le 5éme arrondissement afin d’interroger les voisins d’Olivier Duhamel et pouvoir ainsi apporter de toute urgence leur pierre au grand débat né du livre de Camille Kouchner.

Au Parisien également, ils ont leurs envoyés spéciaux. Ca permet d’apprendre plein de choses instructives.

Olivier Duhamel, en ce moment, aurait « l’air tristounet ». Parfois, on l’aperçoit dans son quartier en train de promener son chien. Son chien est un cavalier King Charles Spaniel. J’ai moi même fait des recherches.

Le King Charles Spaniel est un petit chien d’agrément et d’origine anglaise. Il est sociable, toujours de bonne humeur. Il est très fidèle. C’est une qualité qu’ Olivier Duhamel doit apprécier en ce moment. J’ai moi même rencontré le chien d’Olivier Duhamel qui, quelques instants, a échappé à la surveillance de son maître dans le square Danielle Mitterrand.

Je lui ai demandé quel état d’esprit d’Olivier Duhamel. Voici sa réponse.

Milo le chien qui parle

Je lui ai demandé également comment lui personnellement vivait ce drame familial et s’il avait remarqué un changement de comportement de son maître vis à vis de lui. La réponse du King Charles qui ne mâchait pas ses mots mais une baballe en plastique…

Milo, le chien qui parle

Des réponses qui, je crois,  se passent de commentaires.

Dans M le Magazine du Monde, samedi dernier, il y a aussi eu, un reportage captivant sur 6 pages et sur Sanary-sur-Mer pour dire que la famille se mêlait peu à la vie de la ville. Si par hasard, on avait aperçu Olivier Duhamel l’été dernier dans le PMU du port en train de gratter un Black Jack, ça aurait sûrement fait l’objet d’un numéro spécial

Ce que ces reportages disent des relations toxiques entre adultes et enfants,  de la pédophilie ? Bah…

En revanche, ce qu’ils disent du lynchage, de l’esprit de meute et de cette volonté dégoûtante de vouloir toujours mettre sa propre vertu en avant…

Afin de ne pas me mêler aux hurlements des loups déguisés en vertueux lyncheurs je laisserais la parole au King Charles Spaniel qui, mieux que moi, saura conclure cette chronique.

Milo le chien qui parle

domestiquer un chien

Chien Dressage Note moyenne : 4.8 (98%) sur 137 votes

Laisser un commentaire